Un sou est un sou

Réduire les dépenses fixes


L' électricité Le gaz L'internet La téléphonie La banque Les complémentaires santé Les assurances Les dépenses exclues
 
Contactez-nous Estimez vos économies !

Banque

Cette rubrique a pour but de vous exposer le fonctionnement du secteur de la banque. Vous pourrez donc comprendre le fonctionnement du marché, les principales offres et la procédure pour changer efficacement de banquier. Nous vous rappelons que si vous souscrivez à l'une des offres de Parcimonia, nos équipes se chargeront de vous trouver la banque qui vous garantira les prix les plus bas pour une niveau de prestation similaire.

 

Que fait Parcimonia ?

Fort de son expérience, Parcimonia identifiera l’offre qui répondra au mieux à vos besoins et qui sera la plus compétitive. Il est très important de souscrire une offre bancaire bien dimensionnée, pour à la fois bénéficier des prestations nécessaires mais aussi pour ne pas payer inutilement des frais bancaires élevés.

Contrairement à des comparateurs de prix sur internet qui ne s’intéressent qu’aux montants des cotisations des cartes bancaires, nous chercherons en plus à réduire au maximum vos frais bancaires compte tenu de vos habitudes. C’est la raison pour laquelle le questionnaire à remplir vous demande de lister vos principaux incidents bancaires car les différentes banques ne proposent pas du tout les mêmes tarifs. Notre offre sera donc totalement personnalisée.

Ceux d’entre vous qui choisiront notre offre « Budget optimisé » pourront en plus se voir proposer de nombreux conseils visant à la réduction des frais bancaires. Une mauvaise gestion de ses comptes entraine toujours ce type de frais qui aggravent la situation. 

 

Différents types de banques, différents types de cartes

Le monde bancaire est particulièrement opaque. Vu la diversité des acteurs et des produits sur le marché, il est utile d’apporter quelques précisions.

 

Différents types de banques

Il existe plusieurs types de banques. On peut notamment évoquer les banques en ligne, par opposition aux banques dites classiques.

Les banques classiques sont en général les plus grosses et disposent d’agences où les clients peuvent se rendre directement. Il ne faut pas confondre les banques « électroniques » avec les banques en ligne, car elles correspondent simplement à la version internet d’une banque classique. On peut citer l’exemple de La Banque Postale, dont « La Banque Postale chez soi » est la version électronique, sans qu’il ne s’agisse pour autant d’une banque en ligne.

Les banques en ligne proposent à leurs clients des services bancaires à distance, sans avoir de guichets ou d'agences physiques pour réaliser les opérations. La communication se fait donc par tous les autres canaux possibles : internet, téléphone, visioconférence ou courrier. Comme le client ne peut pas se rendre dans une agence, il se voit en général proposer un conseiller attitré. Ces conseillers sont joignables sur des plages horaires nettement plus étendues que dans le cas de banques classiques, en général de 8h à 22h en semaine et de 9h à 20h le samedi.

Les banques en ligne ou les banques classiques proposent exactement les mêmes services :

Beaucoup de clients se posent des questions relatives aux dépôts de chèque dans le cas de banques en ligne qui sont donc dépourvues d’agences : la plupart du temps, il faut simplement remplir un bordereau de chèque numérique et ensuite le transmettre à sa banque par voie postale. En général, les frais postaux ne sont pas à régler par le client.

Les banques en lignes sont des banques à part entière et offrent exactement les mêmes garanties que les banques classiques. Elles obéissent aux mêmes règles juridiques et ne sont donc en aucun cas des banques «à risque ».

Leur avantage réside dans leurs tarifs qui sont souvent 4 à 5 fois plus bas que les banques concurrentes : les cartes bancaires, les envois de chéquiers ou encore les assurances sont le plus souvent offerts. Cela s’explique justement par le fait qu’elles ne disposent pas d’agences, ce qui implique des coûts de fonctionnent très inférieurs.

Même avec tous ces avantages, le choix d'une banque classique ou d'une banque en ligne dépend totalement de votre profil. Une personne qui utilise beaucoup d'argent liquide ou de chèque aura par exemple plutôt intérêt à rester dans le réseau classique.

Remarque : la majorité des banques en ligne appartiennent à des réseaux de banque classiques ! 

 

Différents types de cartes

Une grande partie des frais bancaires annuels provient des montants des cotisations des cartes bancaires. Il convient donc de connaitre les principaux modèles actuellement disponibles sur le marché.

Les grandes catégories de cartes sont les suivantes :

 

Actuellement, les banques délivrent en général deux marques de cartes : Visa et Mastercard, qui proposent des produits très comparables. Le montant de la cotisation d’une carte dépend du retrait maximum que l’on peut effectuer chaque semaine et chaque mois, mais aussi des assurances et assistances inclues.

 

Ouverture de compte et frais bancaires

 

Droit au compte

Tout individu a droit à l’ouverture d’un compte bancaire et peut solliciter la Banque de France (BDF). En cas de refus d’ouverture d’un compte par une banque, le client peut demander à se faire remettre un formulaire à destination de la BDF afin de faire valoir ce droit au compte. Il recevra alors rapidement une réponse lui indiquant les coordonnées de l’établissement bancaire qui assumera son ouverture de compte. Ce compte ne proposera que les « services bancaires de base » (dépôt, retrait,…).

Pour plus d’informations : https://www.banque-france.fr/la-banque-de-france/missions/protection-du-consommateur/droit-au-compte.html

 

Ouverture d’un compte

Dès 12 ans, il est possible d’ouvrir un livret jeune à son enfant. Dans la même idée, un mineur peut ouvrir un compte courant dès 16 ans avec l’accord de ses parents.

L’ouverture d’un compte est gratuite et extrêmement simple. Elle suppose la signature d’une convention de compte et la présentation de 3 éléments :

En général, les banques proposent à leurs clients des « formules packagées » qui comprennent les frais de tenue de compte, les cotisations pour les cartes bancaires, la mise à disposition de chéquier ou encore l’assurance des moyens de paiement.

Une banque est néanmoins libre de refuser l’ouverture d’un compte en la conditionnant par exemple à un certain niveau de revenu. Un usager peut alors faire valoir son « droit au compte » dans cette situation.

Remarque : en France et en cas de faillite d’un établissement bancaire, 100 000€ sont garantis par banque et par déposant par le Fond de garantie des dépôts.

 

Frais bancaires

Toute utilisation d’un compte bancaire est assortie de frais bancaires que l’on peut distinguer en deux catégories :

Les agios correspondent aux frais payés par l’usager lorsqu’il utilise son découvert bancaire : utiliser ce découvert revient à contracter un crédit auprès de sa banque à un taux d’intérêts de 13% en moyenne, ce qui est considérable.

Voici quelques données à garder à l’esprit :

La banque est tenue de vous envoyer chaque année (en général au mois de Janvier) un récapitulatif annuel de frais bancaires. C’est ce document qui sert de base à la facturation de Parcimonia. 

 

Changer de banque

La clôture d’un compte bancaire est simple et gratuite. Elle doit toutefois suivre certaines étapes :

Aujourd’hui, le plus simple est de faire valoir la « mobilité bancaire ». Cela signifie que c’est la nouvelle banque qui annule les ordres de virements et qui communique vos nouvelles coordonnées bancaires à tous les acteurs (impôts, débiteurs, créanciers,…). Il suffit pour cela de le demander à sa banque et de lui fournir la liste des opérations récurrentes délivrée par l’ancienne banque. Cette procédure qui est souvent gratuite est mise en place dans les 5 jours à compter de la réception des documents.

Le cas des livrets règlementés (Livret A, Livret développement durable,…) est plus compliqué. La Loi interdit en effet à un citoyen de posséder l’un de ces livrets en plusieurs exemplaires, même dans le cas d’un changement de banque. Il faut donc d'abord clôturer ses livrets auprès de son ancienne banque pour ensuite réouvrir ces livrets dans la nouvelle banque. 

 

Pour plus d’informations relatives au monde bancaire, un site très sérieux est à votre disposition : http://www.lesclesdelabanque.com/ 

 


Estimez vos economies Estimez vos économies !

Mentions légales / CGV -  Plan du site - Réseaux sociaux - Nous contacter