Un sou est un sou

Réduire les dépenses variables


L'alimentation L'habillement L'eau L'énergie Les impôts Autres économies
 
Contactez-nous Estimez vos économies !

L'alimentation

Dans cette rubrique, vous trouverez tous nos conseils pour vous aider à diminuer vos dépenses alimentaires. Nous vous rappelons que notre offre vous permet de diminuer la quasi totalité de vos dépenses fixes.

 

La part de l’alimentation dans nos budgets s’est considérablement réduite ces dernières années mais ce poste de dépense n’en demeure pas moins essentiel et peut être source de fortes économies pour celui qui sait s’y prendre.

Où acheter ?

Le lieu d’achat de son alimentation est capital, il s’agit du premier levier d’économies. Aujourd’hui, la meilleure solution reste les magasins de type Hard Discount comme Lidl, Aldi, Leader Price ou Dia. Ces enseignes proposent souvent des tarifs plus attractifs, du fait de coûts internes réduits : moins de personnel, moins de décorations, moins d’emballages,… Même si la qualité des produits laisse parfois à désirer, il est tout à fait possible d’y manger aussi bien et moins cher que dans une grande surface « classique ». Les aliments hauts de gammes proposés par les hard discounters sont en général meilleurs et moins chers que le bas de gamme proposé par les autres grandes surfaces ! Beaucoup de gens craignent ces établissements sur le plan sanitaire or il s’agit d’une crainte sans fondement car tous les détaillants du secteur sont soumis aux mêmes contraintes légales en France. Sachez également que les aliments de base (farine, sucre, sel, pâtes, riz,…) sont les mêmes quelles que soient les chaines commerciales choisies.

Une autre idée consiste à se fournir en fruits et légumes sur le marché. La qualité des produits y est en général supérieure et les prix sont souvent plus faibles. Vous pouvez également tenter de négocier vos achats vers l’heure de fermeture du marché car les vendeurs seront alors plus enclins à baisser leurs prix. N’oubliez pas non plus les circuits courts, du producteur au consommateur qui réservent de bonnes surprises et assurent une rémunération plus juste aux agriculteurs.

Il est également important de diversifier ses approvisionnements, même si c’est plus contraignant : les magasins sont rarement concurrentiels sur tous leurs produits. Il peut donc être intéressant d’acheter les aliments de base dans un magasin, les produits frais dans un autre et les produits ménagers dans un dernier.

Vous l’aurez compris, de multiples solutions s’offrent à vous et il n’existe pas de « magasin miracle ». Il est en revanche certain que vous devez toujours évitez les supérettes qui pratiquent systématiquement des prix plus élevés. Ces magasins ont simplement vocation à vous dépanner, pour vous éviter par exemple de faire 10km pour acheter une brique de lait…

S’organiser

Il existe peu de recettes miracles mais celle-ci en est une ! La clé d’un budget alimentaire optimisé est d’élaborer les menus à l’avance, d’en tirer une liste de courses et surtout de s’y tenir.

Cette idée peut paraitre basique mais elle est très efficace. Testez-là un mois et le résultat sera immédiat! Elle permet d’abord d’acheter des quantités plus justes, d’éviter le gaspillage et nous protège des coups de cœur : nous avons tous un jour, en panne d’idée repas, cédé à la facilité en achetant une pizza ou un plat préparé. C’est ce type de dépense qui plombe votre budget. Sachez également que c’est la solution idéale pour manger plus équilibré. Avec une semaine d’avance, il est facile de prévoir des viandes, des légumes ou des fruits alors que sans prévisions, on se rabat toujours sur des produits "faciles" comme des pâtes ou des plats préparés.

Il est aussi possible de mieux s’organiser sur le plan financier en se fixant un budget alimentaire précis. Il suffit alors d’examiner ses tickets de caisse sur un mois pour identifier les différents postes de dépenses et ainsi repérer les plus coûteux afin de les diminuer. A partir de cette étude, il suffit de se fixer un budget raisonnable mais limité et de s’interdire de dépenser plus.

Même en cherchant à diminuer ses dépenses alimentaires, il ne faut surtout pas oublier une réalité : nous sommes en France et nous aimons manger ! Il est donc indispensable de se faire plaisir dans nos achats. Se faire plaisir à chaque repas conduit néanmoins au surpoids et à la ruine... Il suffit alors de limiter et de prévoir ces aliments plaisirs : 1 bouteille de soda par semaine, 1 apéritif par semaine, 1 boite de bonbons par mois sont autant d’exemples.

Une meilleure organisation « pratique » est également profitable : bien ranger son frigo et son garde-manger permet de moins gaspiller et surtout de ne pas racheter des aliments inutiles. Dans la même idée, une bonne gestion de son congélateur permet de stocker des légumes pour l’hiver ou encore de congeler des plats que vous avez déjà préparés.

Quoi acheter ?

Voici plusieurs règles pour acheter mieux :

Pour distinguer les prix, il faut comparer ce qui est comparable. La seule chose que vous pouvez comparer pour des produits identiques sont les prix au kilogramme, au litre ou à l’unité. Vous serez alors étonnés de voir que les petites portions que vous achetez habituellement vous reviennent très cher.

Les plats préparés connaissent un succès grandissant alors que ce sont eux qui reviennent le plus cher. Il vaut toujours mieux acheter un ingrédient non transformé pour le travailler soi-même. Amusez-vous donc à comparer le prix des carottes râpées à celui des carottes du marché. Vous conclurez certainement qu’il vaut mieux prendre 5 minutes pour les râper soi-même.

Il est aujourd’hui avéré que nous consommons trop de viande alors que c’est l’un des aliments les plus coûteux. Beaucoup de gens pensent à tort qu’il faut en consommer tous les jours alors qu’on peut la remplacer facilement par du poisson ou des œufs. Nous consommons en revanche trop peu de légumes, qui eux coûtent beaucoup moins cher.

Les produits de saison, surtout les légumes, sont moins chers que les autres. En effet, si vous achetez des produits non saisonniers, ceux-ci ont été importés (il faut payer le transport) ou bien stockés (il faut payer l’électricité pour faire fonctionner les chambres froides). Acheter un produit de saison est donc un véritable geste écologique.

Les produits de marque sont souvent beaucoup plus chers que ceux qui en sont dépourvus. Même si la qualité est parfois très supérieure, c’est loin d’être tout le temps le cas et pour cause : les produits de marque et les produits distributeurs sont souvent conçus sur les mêmes chaînes de fabrication situées dans les mêmes usines. Cela vaut-il vraiment le coup de payer plus cher pour une étiquette différente ? La solution est simple : testez les produits sans marque et essayez de trouver celui dont la qualité vous conviendra le plus, en tenant compte du prix. Cette méthode n’a pas pour but de payer le moins cher possible mais elle permet en revanche de payer moins cher un produit de qualité égale.

Il est toujours intéressant de regarder les produits en promotions du type « 1 acheté, 1 offert ». Ces offres peuvent être intéressantes dans le cas de denrées non périssables. Dans la même logique, il est souvent avantageux d’acheter des produits en gros comme des grosses caisses de viandes ou de légumes. Il suffit alors de congeler l’excédent dans des sachets individuels.

Attention toutefois à ne pas vous faire berner par ces promotions. Certaines sont parfois de véritables arnaques. N’oubliez donc pas de comparer les prix au kilo avec les produits sans promotions et surtout, essayez de n’acheter que ce qui est sur votre liste !

Se remettre à cuisiner

Aujourd’hui nous ne cuisinons plus et cela nous coûte cher ! Les plats préparés sont toujours plus coûteux que les aliments bruts mais il faut prendre le temps de les cuisiner. Essayez de faire vos yaourts vous-mêmes avec une yaourtière ou encore votre propre pain au four ou avec une machine à pain. Les prix sont aujourd’hui très faibles pour ces articles. De même, faire vos pizzas ou vos tartes vous évitera de gaspiller. Les restes peuvent toujours être valorisés au lieu de finir à la poubelle.

Une dépense alimentaire souvent oubliée est consacrée au repas du midi. Manger chez soi est l’idéal mais cela n’est hélas pas toujours possible. De plus en plus de personnes préparent donc leurs sachets repas, ce qui permet de faire des économies très importantes. En vous rendant dans une boulangerie, une formule sandwich + boisson + dessert revient rarement à moins de 6€, ce qui est au minimum 2 fois plus cher qu’un repas que vous aurez préparé vous-même.

Astuces !

Pour commencer, nous pouvons vous suggérer deux astuces simples. Il faut tout d’abord éviter de faire vos courses le ventre vide car sans vous en rendre compte, vous céderez beaucoup plus facilement à des friandises ou à d’autres produits dont vous raffolez. La deuxième consiste à ne pas faire ses courses en compagnie de ses enfants car ces derniers vous réclameront forcément des choses non inscrites sur votre liste et ne pas leur résister peut entamer votre budget initial.

Il existe aujourd'hui 3 astuces utiles pour réaliser des économies :

Les cartes de fidélité

La plupart des chaines commerciales proposent aujourd’hui des cartes ou des programmes de fidélité. En général, cela vous permet de cumuler des points pour bénéficier de bons d’achats ou pour obtenir directement une réduction sur votre facture finale. Ces outils fonctionnent très bien et produisent des résultats visibles. Faites toutefois attention à ne pas tomber dans le piège : les produits qui vous rapportent le plus de points sont en général les plus chers. La meilleure façon d’utiliser ces programmes de fidélité consiste donc à suivre votre liste sans tenir compte des réductions pour faire vos choix, tout en cumulant des points pour obtenir une ristourne à la fin.

Les bons de réductions et les codes promotionnels

Ils font fureurs dans les pays anglo-saxons et sont de plus en plus répandus en France. Vous pouvez trouver des bons ou des codes réductions dans des journaux publicitaires de supermarchés, sur vos tickets de caisse ou sur certains emballages de produits achetés. Il existe également de nombreux sites internet qui vous permettent de vous en procurer et qui vous indiquent des codes promotionnels à faire valoir lors de vos achats sur internet.

Voici des exemples :

http://www.bon-code-reduction.com/

http://www.madstef.com

http://www.ma-reduc.com/

http://www.planreduc.com/

http://www.en2clics.com/

http://www.bons-de-reduction.com/

http://www.avecreduction.fr/

http://www.radins.com/code-promo/

http://www.radins.com/troc/bons-reduction-c/

Notons deux exemples spécifiques à l’alimentation qui vous permettent d’obtenir des réductions très importantes si vous souhaitez vous rendre au restaurant :

http://www.lafourchette.com/

http://www.groupon.fr/

Comme pour les cartes de fidélité, ne tombez pas dans le piège de ces coupons et ne les utilisez qu’avec des articles dont vous avez vraiment besoin !

Les offres de remboursement

Ces offres sont en général valables pour des produits nouveaux sur le marché. Le principe est simple : vous achetez un produit en supermarché et celui-ci vous sera complètement remboursé en renvoyant votre ticket de caisse au fabricant. Certains sites vous indiquent les produits et les magasins concernés par ces offres, comme par exemple :

http://www.madstef.com

http://www.radins.com/odr


Estimez vos economies Estimez vos économies !

Mentions légales / CGV -  Plan du site - Réseaux sociaux - Nous contacter